La version de maintenance d'Awingu 5.2.4 est maintenant disponible !

BYOD ET AWINGU RÉDUISENT LE TCO DE L'INFORMATIQUE DE L'UTILISATEUR FINAL AVEC 44%

Ces chiffres ont été mis à jour pour refléter le nouveau modèle de tarification introduit le 28 octobre 2020.

Le concept de "Bring Your Own Device" existe déjà depuis longtemps. Surtout pour les appareils mobiles (smartphones) et maintenant de plus en plus pour les ordinateurs portables également. Pourquoi maintenant ? L'épidémie de COVID-19 a réellement favorisé l'adoption du "WFH" (travail à domicile/travail à domicile) et cela est allé de pair avec l'utilisation par les employés (ou les contractants) d'appareils personnels car ils n'étaient pas équipés par leurs employeurs. Après avoir eu un avant-goût de ce monde "BYOD", nous savons, grâce à de nombreuses discussions, que les départements informatiques et les utilisateurs sont impatients de continuer à utiliser cette méthode de travail après COVID-19. Chacun a ses propres raisons et avantages. Pour le département informatique, le coût total de possession (TCO) est certainement l'un des facteurs déterminants. J'ai été choqué en faisant des recherches sur ce sujet : Je n'ai pas pu trouver de bonnes études ou analyses qui prenaient en compte un niveau de détail réaliste. Dans ce billet de blog, nous allons présenter un certain nombre de scénarios BYOD (ou BYOL(aptop), en fait) et examiner le TCO.

À propos des scénarios

Le terme "Bring Your Own Device" peut avoir de nombreuses interprétations. Dans cette analyse, je me penche sur trois cas qui, à mon avis, reflètent assez bien la réalité :

  • Desktop avec des applications locales (pas de SBC/VDI) au bureau avec BYOD pour le travail à domicile ; si vous regardez bien, ce groupe n'a pas la possibilité de travailler à distance. En ajoutant Awingu dans la configuration, les utilisateurs peuvent accéder à leur bureau à distance (depuis leur domicile par exemple) en HTML5. Ainsi, depuis n'importe quel appareil, y compris leur appareil personnel (BYOD). L'avantage est qu'il s'agit d'un ajout très léger et peu coûteux à un scénario existant. En outre, aucun coût de licence RDS ne s'applique.
  • Desktop avec SBC au bureau, avec BYOD pour le travail à domicile ; ici les utilisateurs ont déjà un accès au bureau à distance dans un serveur central. Au bureau, ils utilisent un bureau complet (qui peut aussi être une Chromebox ou un client léger). Nous ajoutons Awingu pour l'accès à distance et à domicile à leur même bureau à distance à la maison en utilisant un appareil personnel. Dans ce scénario aussi, le coût supplémentaire est très léger par rapport au bénéfice. Les CALs RDS sont généralement déjà en place et ne constituent donc pas un coût supplémentaire non plus.
  • SBC avec full BYOD ; ici les utilisateurs ne reçoivent aucun appareil de leur employeur. Ils utilisent leur appareil personnel au bureau comme à la maison (ou ailleurs). Cela pourrait aussi s'appliquer aux contractants, évidemment. Le SBC est déjà en place, ce qui rend le scénario facile à mettre en œuvre.

J'évalue ces trois scénarios avec un ordinateur portable classique géré qui exécute tout localement. Pour l'accès à distance, cet ordinateur portable est équipé d'un VPN, ce qui est encore un scénario très courant pour le WFH.

BYOLaptop avec Awingu jusqu'à 44% TCO inférieur

Nous comprenons que chaque contexte est différent. Les chiffres absolus peuvent donc être (seront) différents dans chaque cas. La tendance et les enseignements tirés des chiffres relatifs sont beaucoup plus précieux et comparables. Donc, évidemment, utilisez les données comme telles.

La comparaison relative entre les scénarios indique que "SBC & Awingu pour un BYOD complet" est le scénario le plus rentable avec un TCO inférieur de 44% par rapport à notre scénario de base (ordinateur portable client lourd avec VPN). L'économie est présente dans toutes les catégories de coûts et pas seulement dans la catégorie du matériel.

Le deuxième meilleur TCO est généré par le scénario "gros ordinateur de bureau + Awingu en BYOD pour WFH". Il présente un TCO inférieur de 32% par rapport à notre scénario de base. Les entreprises qui ont déjà des utilisateurs équipés d'un ordinateur de bureau et de logiciels locaux y verront un avantage. Il n'y a pas de coûts de changement et le temps de mise en place du WFH est presque instantané. En particulier pour les WFH plus occasionnels, c'est un scénario parfait compte tenu de l'investissement et du coût de commutation.

Le SBC avec "Desktop + Awingu en BYOD pour WFH" offre un TCO inférieur de 29% par rapport au scénario de base. Le coût de ce scénario est légèrement plus élevé que celui du gros poste de travail, principalement en raison de la CAL RDS de Microsoft et du fait qu'il simule un déploiement dans le public cloud (ce qui n'est donc pas la meilleure option du point de vue du TCO pur). Les différences sont toutefois négligeables.

L'analyse exclut les coûts qui sont considérés comme identiques dans les 4 scénarios (c'est-à-dire les coûts des licences logicielles, à l'exclusion des coûts spécifiques aux scénarios).

Analyse d'Awingu, mai 2020 : TCO du BYOD (cliquez pour agrandir)

Hypothèses clés du modèle

Comme tout modèle et toute analyse, les chiffres sont aussi bons que les hypothèses et les suppositions sous-jacentes. Il n'y a pas de secret ici. Le modèle de base et la structure du modèle proviennent de l'analyste Gartner (comprendre les impacts financiers du BYOD, 2014). Lorsque j'ai conservé le modèle, il a été complété par des points de données nouveaux et actualisés provenant de clients d'Awingu. Les chiffres ont été comparés à titre de vérification de la réalité avec les données de Gartner.*

Permettez-moi de vous présenter quelques-unes des plus importantes.

  • #users : nous supposons une grande PME de 1000 utilisateurs.
  • Appareils : les prix ont été simulés sur dell.com en mai 2020.
    • Desktops sur la base d'un Dell Optiplex, amortissement sur 6 ans et une remise pour achat en volume de 20%. Le coût annuel est donc de 109 €. À cela s'ajoute un coût de maintenance annuel de 15% (16 € supplémentaires).
    • Ordinateurs portables basés sur le Dell XPS New 2015, amortissement sur 3 ans et une remise de 20% sur les achats en volume. Le coût annuel est donc de 307 €. À cela s'ajoute un coût de maintenance annuel de 15% (7 € supplémentaires).
  • Coût de l'Awingu
    • Awingu uniquement pour un usage domestique (scénario *) : on suppose un taux de simultanéité de 60% (c'est-à-dire que 6 utilisateurs sur 10 travailleront en même temps depuis leur domicile).
    • Utilisation complète du BYOD à domicile et au bureau (scénario **) : on suppose un taux de concurrence de 100%.
    • Le coût de l'abonnement annuel d'Awingu par utilisateur simultané est de 100 € (voir notre site web). tarification page)
    • Coût IaaS d'Awingu (coût d'hébergement d'Awingu) de 0,8€/mois par utilisateurs simultanés. Ce chiffre est basé sur une analyse d'Awingu en mai 2020, déployant Awingu pour 1000 utilisateurs simultanés sur Google Compute Belgium avec HA sans utilisation d'instances réservées. Note : en utilisant 3Y instances réservées le même coût descend à 0,57€/utilisateurs simultanés/mois sur GCP et même 0,49€ sur Azure Europe de l'ouest)
    • Coût du support spécifique à Awingu : d'après nos clients, nous savons qu'il y a un pic de 2 tickets pour 100 utilisateurs par mois. Les tickets sont généralement simples et directs (par exemple, la réinitialisation de MFA). Nous appliquons ce "pic" par défaut et surestimons donc ce coût.
    • Coût d'un employé du service d'assistance informatique de 29 000 €/an (sur la base des informations de payscale.com en mai 2020).
  • Coût de l'informatique sur serveur (SBC)
    • Nous supposons que les utilisateurs ont accès à un bureau complet (bureau à distance) qui est hébergé dans un cloud public pour un coût de 10,6 €/utilisateur/mois. Ce chiffre est basé sur l'analyse d'Awingu en mai 2020, déployant SBC pour 1000 utilisateurs dans Google Compute Belgium (aucune instance réservée). Remarque : en utilisant 3Y instances réservées, le même coût descend à 9,25 €/utilisateur/mois sur GCP et 11,16 € pour Azure Europe de l'Ouest). Note : un coût supplémentaire est ajouté pour couvrir le CAL de Microsoft RDS.
  • Coût du VPN
    • Nous appliquons les prix de Le calculateur de PulseSecure (mai 2020). Les hypothèses sont 1000 utilisateurs nommés, 1500 appareils et 50 applications. Le coût de PulseSecure est de $100615 par an (je suppose que $ est égal à €, ce qui est assez proche de la réalité en ce moment même). Cela donne un coût par an et par utilisateur de 100,6 € pour le VPN (y compris SSO, MFA, ... qui font également partie d'Awingu).
    • Le calculateur de prix de PulseSecure propose également une simulation en cas d'utilisation d'autres fournisseurs de VPN. Dans ce cas, le coût annuel est estimé par PulseSecure à $263235 (ou 263,2 € par utilisateur et par an). En utilisant le prix de PulseSecure, nous pensons être du côté sûr de ne rien surestimer.
    • Coût du support spécifique au VPN : nous n'avons pas de données à ce sujet et supposons que le coût du support est le même que pour Awingu (ce qui est très faible et probablement optimiste pour le scénario VPN).
    • Réseau et bande passante : nous faisons abstraction des coûts de réseau supplémentaires ; cela dépend vraiment de la configuration du VPN et du type d'utilisation. Dans certains cas cependant, il peut y avoir un surcoût très important.

Vous voulez en savoir plus et voir Awingu en action ? Contactez nous !

* les chiffres indiqués ne sont pas des données Gartner

A propos de l'auteur
place arnaud
Arnaud Marliere

Directeur général des ventes et du marketing

Table des matières
Vous voulez en savoir plus sur l'Awingu ?
Ce site web utilise des cookies. Lisez notre transparent politique en matière de cookies!