La version de maintenance d'Awingu 5.2.4 est maintenant disponible !

Le travail à domicile est la nouvelle normalité - partie 1 : la productivité

Covid19 a poussé les entreprises du monde entier à adopter le travail à domicile. Cependant, il n'a pas toujours été mis en place de manière idéale : des outils informatiques au style de management en passant par le mode de travail de l'employé. Les choses ont été mises en place dans la précipitation. Dans cette série de blogs, nous allons déployer le travail à domicile sous tous ses aspects.

Cet article de blog est la première partie. Nous examinerons comment et pourquoi le travail à domicile est censé augmenter la productivité des employés, les différences culturelles et ce qu'il faut faire pour optimiser un travail à domicile "productif". Dans les articles suivants, nous aborderons d'autres aspects tels que les cadres juridiques, le BYOD (Bring Your Own Device), les styles de gestion, l'optimisation des coûts, etc.

Ces dernières années, j'ai travaillé très régulièrement à domicile. Le fait de vivre à environ 90 minutes de route du bureau m'a bien sûr aidé. Le travail à domicile est devenu ma nouvelle norme il y a longtemps. Cela dit, cela n'impliquait pas de ne "jamais" aller au bureau et de n'avoir aucun contact direct avec l'équipe. Cela n'incluait pas non plus d'avoir mes jeunes enfants qui courent dans la maison pendant que je travaille. Je suppose que la mesure COVID-19 est temporaire par nature, mais aussi que le pic actuel du travail à domicile forcé aura des conséquences sur la façon dont nous travaillerons à l'avenir. En d'autres termes, je suis convaincu que l'adoption du travail à domicile va se développer - alors faisons-le bien.

Plus productif

Entrons dans le vif du sujet. Les travailleurs ayant une politique d'espace de travail flexible (domicile, bureau, n'importe où) sont censés être plus productifs lorsqu'ils travaillent à domicile. D'après mon expérience personnelle, je suis d'accord avec cette affirmation : moins de temps dans les embouteillages, plus de concentration, un seuil plus élevé pour les personnes qui vous interrompent, etc. Nous parlerons de ces facteurs de réussite ci-dessous. Je ne suis pas le seul à me sentir plus productif en travaillant régulièrement à la maison : une enquête du GTI de mars 2019 montre que les personnes interrogées ont tendance à être très positives sur la relation entre la productivité et un espace de travail flexible/le travail à domicile. 37% des répondants affirment même être 40% plus productifs.

% des chefs d'entreprise (échelle de droite) faisant état de l'augmentation de la productivité (échelle de gauche) qu'ils pensent avoir obtenue grâce à une politique d'espace de travail flexible.
Aucun effet
0%
0-10%
0%
11-20%
0%
21-30%
0%
31-40%
0%
40%+
0%

Le travail à domicile : pour qui ?

Il est clair que tous les emplois ne peuvent pas être exercés à partir d'un bureau à domicile. Si, dans certains pays, on expérimente la prise de rendez-vous à distance chez le médecin, je ne vois pas une infirmière donner des instructions à distance sur la façon de faire une prise de sang. Les chauffeurs de bus, les ouvriers du bâtiment, etc. n'ont pas non plus la possibilité de travailler à domicile. C'est généralement un avantage pour les travailleurs du savoir et les personnes qui font la plupart de leur travail sur un ordinateur. Aux États-Unis, le Forum économique mondial estime qu'"environ un quart (24%) des travailleurs exerçant des professions de 'gestion, d'affaires et de finance' - comme les cadres d'entreprise, les responsables informatiques, les analystes financiers, les comptables et les souscripteurs d'assurance - ont accès au télétravail. Il en va de même pour 14% des travailleurs "professionnels et assimilés", tels que les avocats, les concepteurs de logiciels, les scientifiques et les ingénieurs."

Cependant, "seulement 7% des travailleurs civils aux États-Unis, soit environ 9,8 millions des quelque 140 millions de travailleurs civils du pays, ont accès à un avantage de "lieu de travail flexible", ou télétravail", selon l'enquête nationale sur les rémunérations (NCS) 2019 du Bureau fédéral des statistiques du travail.

Comme le montrent les graphiques ci-dessous, de multiples variables créent une plateforme pour le travail flexible et à domicile : le secteur dans lequel vous travaillez et le rôle que vous occupez sont importants. Il en va de même pour la taille de l'entreprise : les grandes organisations ont tendance à autoriser plus largement le travail à domicile. Il existe également des différences culturelles. Dans le prochain chapitre, nous examinerons les différences entre les pays.

Les conseils d'Arnaud pour le travail à domicile

La plupart des gens conviendront qu'ils sont plus productifs lorsqu'ils travaillent à domicile. Ce contexte est très personnel. Permettez-moi de partager 10 conseils qui m'aident à tirer le meilleur parti de mes journées de travail à domicile :

    1. Prendre une douche, s'habiller : vous allez travailler, ce n'est juste pas dans un bureau. Vous ne me surprendrez pas à travailler en pyjama !
    2. Un bureau tranquille: J'ai le luxe d'avoir 2 bureaux à mon domicile. L'un est intégré dans le salon et je l'utilise le soir, quand il n'y a pas d'appels, ou quand il n'y a personne à la maison. L'autre bureau est coupé du monde et exempt de distractions et de bruit. C'est vraiment le bureau par défaut pour moi.
    3. 3 moniteurs : avec 2 moniteurs externes connectés à mon ordinateur portable, je suis "mieux" équipé à la maison qu'au bureau.
    4. Bureau propre: Je n'aime pas le désordre sur le bureau. Je nettoierai au moins tous les deux jours. La seule chose que vous trouverez est un ou deux stylos, du papier (pour les gribouillages), et une bouteille d'eau.
    5. Musique: J'ai toujours travaillé avec de la musique en fond sonore. Cela m'aide à me concentrer. À ce propos, au bureau, j'ai souvent un casque qui diffuse de la musique.
    6. Réunions en ligne avec vidéo: De par la nature de mon travail, j'organise des tonnes de réunions en ligne avec des personnes du monde entier. J'apprécie de voir les gens pendant une réunion, et, par conséquent, je vais utiliser ma "vidéo" par défaut.
    7. Planification : chaque semaine, j'essaie de planifier à l'avance et de bloquer du temps dans mon agenda pour les tâches de concentration. Il s'agit de tâches qui prendront plus de 30' et qui nécessitent de se mettre " dans la zone " afin d'accomplir les choses. Chaque matin, je revois et ajuste mon agenda. Cela m'aide également à fixer des attentes aux personnes qui pourraient dépendre de mon travail.
    8. Messagerie instantanée, active : comme mentionné, j'ai l'habitude de travailler sur 3 moniteurs. L'un de ces moniteurs aura par défaut mes Slack, WhatsApp et Teams ouverts. Je réalise que cela ne devrait pas être une bonne pratique, car cela crée une distraction. C'est probablement vrai. Cela m'aide simplement à ne pas me sentir isolé et à rester intégré dans l'équipe.
    9. Samsung Watch : rester assis toute la journée n'est pas très bon pour la santé. Ma montre me rappelle de me lever et de faire une promenade.
    10. Planifier un F2F avec l'équipe au moins une fois par semaine : les éléments ci-dessus sont tous liés au travail à domicile. Mais il est tout aussi important pour moi d'avoir un temps de rencontre réel planifié sur une base hebdomadaire.
    11. Utiliser les bons outils de gestion de projet : il est important que vous utilisiez un logiciel qui permet à vos équipes de collaborer, de planifier, d'analyser et de gérer les tâches quotidiennes. L'un de mes favoris est nTask Manager - il permet de simplifier la gestion de projet, d'organiser nos flux de travail, de nous concentrer sur les tâches importantes en premier, de suivre nos progrès et de s'assurer que toute l'équipe est sur la même longueur d'onde ! Curieux ? Vous pouvez demander une démo ici.

Des vitesses différentes selon les pays

Si l'on considère l'Union européenne, il existe de grandes différences entre les pays dans l'adoption du travail à domicile. Les données d'Eurostat ci-dessous - telles que collectées par Le sens du commerce - montre l'évolution des employés qui travaillent occasionnellement à domicile sur une période de 10 ans.

Les différences peuvent en partie s'expliquer par la combinaison unique d'industries dans chaque pays (c'est-à-dire que les pays comptant plus de travailleurs du savoir pourraient logiquement avoir un nombre plus élevé de travailleurs à domicile par rapport aux pays comptant plus de cols bleus dans l'industrie manufacturière). Ce raisonnement ne s'applique pas toujours. La Suède, par exemple, a une industrie manufacturière relativement importante et pourtant elle est en tête du peloton pour le travail à domicile (occasionnel).

La disponibilité des infrastructures de télécommunications et d'informatique, la culture, le style de direction, etc. sont autant de facteurs qui expliquent les différences entre les pays.

Eurostat : évolution du travail à domicile occasionnel dans l'UE

A propos de l'auteur
place arnaud
Arnaud Marliere

Directeur général des ventes et du marketing

 

Sources
Table des matières
Vous voulez en savoir plus sur l'Awingu ?
Ce site web utilise des cookies. Lisez notre transparent politique en matière de cookies!